ACORN Newsletter

Stay current with ACORN news and events by joining our mailing list. You’ll receive updates in your inbox every month.

Subscribe

3000

Ici Radio-Canada: Manifestation à Ottawa contre la loi 23 sur le logement du gouvernement Ford - ACORN Canada

Ici Radio-Canada: Manifestation à Ottawa contre la loi 23 sur le logement du gouvernement Ford

Posted November 17, 2022

Published November 15th, 2022

Plusieurs personnes se sont réunies devant l’hôtel de ville d’Ottawa, mardi après-midi, afin de dénoncer le projet de loi 23 de Doug Ford. D’après les manifestants, ladite loi sur le logement représente une menace pour le bien-être environnemental, social et économique des Ottaviens.

Le gouvernement Ford a récemment annoncé le dépôt du projet de loi 23, qui imposerait des changements majeurs aux politiques d’aménagement du territoire.

Une initiative dénoncée par des organisations communautaires, environnementales et de justice sociale d’Ottawa.

«C’est un projet loi monstre qui modifie plusieurs lois, plusieurs réglementations, plusieurs manuels et guides qui ont des impacts très néfastes sur toute la question de la protection environnementale, des espaces verts, des terres humides et toute la gestion de la crise climatique, qui sont des victimes de cette loi-là. [Ces règlementations] sont fondés sur l’idée qu’en augmentant l’offre pour les logis, on pourra mater la croissance des prix. Mais le prix à payer est beaucoup trop élevé pour nous», lance Paul Johanis, président de l’Alliance pour les espaces verts de la capitale du Canada.

«Les gens [promoteurs immobiliers] qui bâtissent maintenant doivent mettre des parcs et des services. Et s’ils n’ont pas besoin de faire ces choses-là, on risque d’avoir des villes beaucoup moins vivables », ajoute Mayra Lauzière, manifestante et membre du groupe Écologie Ottawa.

D’après les manifestants, le projet de loi 23 n’augmentera pas de manière importante le nombre de logements abordables, contrairement aux affirmations du gouvernement. D’autant plus qu’il ne tient pas compte des impacts sur l’environnement, en plus de la sécurité alimentaire.

À leur avis, ce projet de loi ne fera, au contraire, qu’accroître les problèmes climatiques et de l’accessibilité aux logements, entre autres.

 

« On veut construire 1.5 million de maisons, mais aucune d’elles n’est pour des personnes à faibles revenus. Elles ne sont que pour les riches. Doug Ford va faire des dons aux constructeurs et ils ne vont plus donner de taxes. Or, s’il n’y a pas de taxes, cela voudrait dire qu’il n’y a pas assez d’argent pour les infrastructures »

Bader Abou Zahra, président d’ACORN section Ottawa-Vanier, une organisation communautaire de justice sociale

 

 

Manque de consultation

Les manifestants déplorent par conséquent, le manque de consultation à l’échelle provinciale de la part du gouvernement.

«Il faut repartir de zéro et consulter des groupes environnementaux, qui soutiennent des logements abordables. […] On doit donner trois mois au minimum pour faire des consultations publiques, ailleurs qu’à Toronto», propose William Van Geest, coordonnateur de l’organisme Écologie Ottawa.

De son côté, lors de sa première mêlée de presse en tant que maire, mardi, Mark Sutcliffe a déclaré qu’«il travaillerait fort dans les prochains jours sur le dossier.»

«Il faut qu’on fasse nos recherches et que nous comprenions les implications [de la loi]. Et après ça, nous parlerons avec le gouvernement provincial», conclut le maire d’Ottawa.

 

Publié par Ici Radio-Canada