Le Droit: Logement abordable: ACORN en demande plus sur les plaines LeBreton

Posted January 21, 2021

Les cibles de la Commission de la capitale nationale (CCN) en matière de logement abordable sur les plaines LeBreton représentent un «bon premier pas», mais ACORN en veut plus pour lutter contre la pénurie actuelle à Ottawa.
 
L’organisme de défense des intérêts des personnes à faible revenu dévoilait mardi un rapport de consultation — auprès de ses membres qui résident au centre-ville d’Ottawa — sur la vision du développement sur les plaines LeBreton.
 
Après avoir sondé 302 résidents du centre-ville, le chapitre d’ACORN dans la capitale fédérale a formulé une quinzaine de recommandations à l’endroit de la CCN, notamment qu’elle augmente sa cible de 25 à 35% de nouvelles habitations qui sont des logements abordables.
 
«Notre principale recommandation est très certainement ce qui touche le logement abordable. On veut surtout qu’on aille plus loin que des logements au prix sous la moyenne du marché. Ça n’aidera personne. Il nous faut une définition qui est associée au revenu du locataire», explique le président du chapitre d’Ottawa-Centre d’ACORN, Blaine Cameron.
 
Demandes
 
L’organisation communautaire demande également à ce que le développement sur les plaines LeBreton soit inclusif et que les résidents des quartiers environnants puissent y obtenir des services de santé et alimentaires.
 
Laura Mueller, une porte-parole de la CCN, assistait à la conférence de presse d’ACORN dans le but d’écouter les revendications de l’organisation.
 
«Beaucoup de choses que j’ai entendues se trouvent dans nos lignes directrices, notamment la notion de bâtir une communauté», a indiqué Mme Mueller.
 
«Bon premier pas»
 
Rappelons que la CCN a annoncé en octobre dernier qu’au moins 30% des unités résidentielles construites sur la première parcelle de terrain développée seront abordables grâce à un programme de la Société canadienne de logement d’hypothèques et de logement.
 
Edward Roué, membre exécutif d’ACORN-Ottawa, reconnaît que la CCN a fait un bon travail d’intégrer les priorités de l’organisation dans ses lignes directrices pour le plan directeur des plaines LeBreton.
 
«Le fait qu’on ait déjà 25% de logements abordables, c’est un bon premier pas, soutient M. Roué. C’est bien, mais ça ne veut pas dire qu’on ne veut pas aller encore plus loin.»

 

***

Source: Le Droit

 

 

Sign up for ACORN's newsletter