Ontario Budget Response from ACORN Canada President Marva Burnett // Réaction de la présidente d’ACORN Marva Burnett au budget de l’Ontario

Posted April 28, 2017

Le texte français suit
 
While ACORN and our allies were able to achieve successes for low-to-moderate income people - some announced in today’s budget and some last week on rent control - today’s budget makes it clear that we need to continue to pressure the Provincial government to make Ontario an affordable place for regular people to live.
 
Asset levels for ODSP: ACORN is pleased that the government is increasing the asset levels for people on OW and ODSP significantly. While we would have liked it to go further, increases to $50,000 for a couple on ODSP allows for people to manage their own finances with dignity. This $480 million dollar investment is something that will benefit entire communities not just people on assistance.
 
Basic Income Pilot leaves the remaining 896,000 families on OW and ODSP – those not part of the pilot - with nothing. These are our members. By starting the pilot the Liberals are acknowledging that the OW and ODSP programs are a failure, but wrongly stop 896,000 families short of coming anywhere close to fixing the problem. Impoverished people on disability are being asked to wait till 2020 to see if the basic income pilot will become a reality for everyone in Ontario.
 
People with disabilities have waited long enough. This is why ACORN supports the broader call to raise all the rates by $500 per month. The paltry 2% raise for OW and ODSP offered in this budget means that people on ODSP will continued to have their poverty legislated by the provincial government.
 
Predatory Lending: ACORN members supported many of the recent consumer protections to the payday lending industry such as the commitment to lower the interest rate to $15 on $100. However, we feel the government is missing an opportunity by not helping foster alternatives t, specifically by not working with credit unions to create low interest alternatives to fringe lenders. We also are disappointed the government isn’t creating a real-time database of loans to stop roll over loans and loan flipping and help stop the cycle of debt that happens as a result of fringe lending. Further, we are disappointed that an extended repayment system hasn’t been created. We support the Alberta system where borrowers can pay back payday loans in 2 months rather than 2 weeks. This also would have eased the predatory lending crisis.
 
Rent Control: As noted in the press last week, ACORN is pleased that the Provincial Government is taking a significant step to stop landlords from gouging hard working tenants.
 
Fixing Community Housing: The housing crisis is of epic proportions in Ontario for low-to-moderate income families. Municipal Public Housing Agencies are facing incredible pressures while the provincial and federal governments continue to neglect their responsibilities. The lack of money announced in this to do the repairs necessary leave social housing tenants vulnerable.
 
Marva Burnett
President, ACORN Canada
 
For further comments contact: John Anderson 647 204 2767 (Toronto) Jill O’Reilly 613 808 6523 (Ottawa) or Judy Duncan at 416 996 9401
 
***
 
Bien qu’ACORN et nos alliés aient pu remporter du succès pour les personnes à faible et modeste revenu – selon l’annonce budgétaire d’aujourd’hui et celle sur le contrôle des loyers la semaine passée – le budget rend bien évident que nous devons continuer à exercer des pressions sur le gouvernement provincial pour faire de l’Ontario un endroit abordable où peuvent vivre les gens ordinaires.
 
Limites permises d’actifs du POSPH : ACORN est heureux que le gouvernement augmentera sensiblement les limites permises d’actifs pour les bénéficiaires de OT et POSPH. Bien que nous aurions préféré plus, l’augmentation du plafond à 50,000$ pour un couple sur POSPH permettra aux personnes de gérer leurs propres finances avec dignité. Cet investissement de 480 millions de dollars sera profitable, pas seulement aux personnes sur l’aide sociale, mais à la collectivité dans son ensemble.
 
Le projet pilote portant sur le revenu de base ne fait rien pour les 896,000 familles bénéficiaires de POSPH et OT qui ne font pas partie du projet pilote. Ce sont nos membres. En démarrant ce projet pilote les Libéraux reconnaissent l’échec des programmes POSPH et OT et repoussent à tort ces 896,000 familles loin d’un règlement du problème. On demande à ces personnes démunies d’attendre jusqu’en 2020 pour savoir si le projet pilote sera réalisable pour tous vivant en Ontario.
 
Les personnes handicapées ont attendu assez longtemps. Pour cette raison, ACORN appuie l’appel plus large à une hausse de 500$ par mois de toutes les prestations. La maigre augmentation de 2% pour OT et POSPH offerte dans ce budget signifie que ces personnes devront continuer à vivre dans une pauvreté légiférée par le gouvernement provincial
 
Prêts abusifs : Les membres d’ACORN appuient plusieurs des mesures de protection des consommateurs concernant l’industrie des prêts sur salaire, telle que l’engagement de réduire le taux d’intérêt à 15$ sur un prêt de 100$. Cependant, nous jugeons que le gouvernement rate une occasion en omettant d’encourager des alternatives, en particulier en ne travaillant pas avec les credit unions pour la création de prêts à faible intérêt comme alternative aux prêteurs marginaux. Nous sommes aussi déçus que le gouvernement ne crée pas une base de données en temps réel pour mettre fin au crédit adossé et à la reconduction des prêts et ainsi terminer le cycle d’endettement, résultat du recours aux prêts marginaux. Nous sommes également déçus de l’omission de la création d’un système de remboursement prolongé. Nous appuyons le système de l’Alberta où les emprunteurs peuvent rembourser leur prêt sur salaire sur une période de 2 mois au lieu de 2 semaines. Tout ceci aurait atténué la crise des prêts prédateurs.
 
Contrôle des loyers : Tel que noté dans la presse la semaine passée, ACORN se réjouit que le gouvernement provincial ait franchi un pas important pour empêcher les propriétaires locateurs d’escroquer les locataires travaillants. 
 
Réparer le logement social : La crise du logement a pris des proportions épiques pour les familles à faible et modeste revenu de l’Ontario. Les agences de logement municipales font face à des pressions incroyables tandis que les gouvernements fédéral et provincial continuent à négliger leurs responsabilités. Le manque de fonds annoncé dans ce budget pour les réparations nécessaires laisse vulnérables les locataires de logement social.
 
Marva Burnett
Présidente, ACORN Canada
 
Pour plus de commentaires communiquez avec : John Anderson 647 204 2767 (Toronto) Jill O’Reilly 613 808 6523 (Ottawa) ou Judy Duncan at 416 996 9401